Gynarchie Féminine
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sévices consentis interdis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chien

avatar

Masculin
Nombre de messages : 73
Age : 41
Localisation : Nord - Villeneuve d'Ascq
Etat : Fétichiste des pieds, bas et collants
Adorateur de la Femme
Cherche à connaître et comprendre la Gynarchie

Date d'inscription : 26/09/2012

MessageSujet: Re: Sévices consentis interdis   Mar 29 Jan 2013 - 8:45

Dame Amyitis,





Je commence à comprendre depuis quelques jours pourquoi vous
avez ouvert ce Sérail et je ne pense pas être le seul à dire que c’est une
fabuleuse idée.


La
Gynarchie possède certaines particularités que l’on ne trouve
pas dans le monde BDSM pour lequel les sites internet ne manquent pas.


Le terme de Sérail est magnifiquement approprié et, avec un
minimum de réflexion avant de rentrer dans votre antre, on peut facilement se
dire que l’on va y trouver un monde bien différent que celui du BDSM.


En effet, soumis, si on désire faire partie de votre Sérail
et vous plaire comme vous le méritez, il faut se dire que si on est ici, c’est
pour servir et adorer les Femmes, pas pour jouer, même si depuis peu je me
demande si je n’ai pas envie de ne servir que vous et personne d’autre…


Oui vous avez bien raison de parler de domination
psychologique, car pour ma part, je suis déjà soumis à vous en vous découvrant
au travers de ce Sérail. Oui je vous adore pour ce que vous êtes et pour votre
goût pour la Gynarchie.


Oh oui, on pourrait dire de moi que je suis l’énième
fantasmeur qui dès qu’il croise une Dominatrice se dit vouloir être son soumis.
Mais je suis complètement charmé par votre personnalité sans même avoir eu
l’opportunité de découvrir une photo de vous dans ce Sérail.


C’est ce qui est incroyable, car des Dominatrices se
montrent en photo pour attirer les soumis mais vous, vous utilisez seulement
vos mots. Le mot seulement me parait pourtant inapproprié car vos mots
transpirent tellement la domination psychologique. Je ne m’en suis pas aperçu
tout de suite mais plus je vous lis et plus je désire vous adorer.


Donc oui je suis certain que les soumis viennent vous voir
et ne peuvent plus se passer des instants fantastiques que vous leur avez
accordés.
Revenir en haut Aller en bas
Amyitis
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 310
Age : 61
Localisation : Dunkerque
Emploi/loisirs : ecrire lire.... cuisiner
Humeur : Predatrice...
Etat : Dame Amyitis.... je possède deux très bon soumis.; pivoine et étincelle... je suis en recherche d un adorateur podolatre !
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: une autre domination....   Lun 28 Jan 2013 - 13:55

.....voila pourquoi j ai ouvert ce Serail...une domination réelle , sans" jeux"... sans" pratiques "... mais cela ne veux pas dire sans actes, sans RITUELS de domination féminine...
une autre approche en fait ... Un domination certes psychologique , mais ponctué par certaine 'leçons" plus ou moins sévère , plus ou moins déroutantes... j applique cela depuis des années et pourquoi croyez vous que les soumis viennent me voir et me revoir ou me rerevoir ?? bien sur je ne parle pas de maso , ils sont très impératifs dans leurs exigences pour être a mon sens des gynarchiques .. !

_________________
Dame  Amyitis  
Revenir en haut Aller en bas
chien

avatar

Masculin
Nombre de messages : 73
Age : 41
Localisation : Nord - Villeneuve d'Ascq
Etat : Fétichiste des pieds, bas et collants
Adorateur de la Femme
Cherche à connaître et comprendre la Gynarchie

Date d'inscription : 26/09/2012

MessageSujet: Re: Sévices consentis interdis   Jeu 24 Jan 2013 - 11:05

Bonjour à tous,





Je participe à cette ancienne rubrique donc je commencerais
par donner mon avis par rapport au post originel de Dame Amyitis.


Franchement, je trouve cette loi déconcertante puisque tous
les participants étaient adultes et consentants. C’est empêcher des personnes
de vivre ce qu’ils désirent.


Peux être devrais je préparer une attestation mentionnant
mon consentement pour d’éventuels sévices qui me seraient infligés pour mon
plus grand plaisir J


A noter cependant que les lois françaises, sans un tel
document, pourraient en arriver au même jugement.


Pour la remarque de calineur : si les perçings et
tatouages ne sont plus interdits pourquoi il n’en serait pas de même pour les
sévices ? Peut-on encore dire que le monde BDSM est fermé quand il devient
de plus en plus courant d’en parler ? Si en parler n’est pas proscrit,
cela laisse un espoir que le tabou s’efface avec le temps…


Deux poids, deux mesures ? Je vais trancher l’affaire, je
déclare officiellement un nouveau sport, celui de la Domination féminine sur
l’homme dans lequel tous les coups sont permis pour la Dame (une petite compensation
bien méritée pour palier à la différence de physique).


Je suis tout à fait d’accord que cela relève de la morale,
cela heurte les us et coutumes et chamboule surtout le fait que les hommes
tiennent depuis tout temps les rennes de la direction. N’était il pas une
époque où l’homme avait le droit de frapper sa femme sans être inquiété par la
loi car c’est lui qui les faisait ? N’existe-t-il pas de nos jours des
pays dans lesquels c’est encore le cas ?


Certes la loi dans de nombreux pays punit indifféremment du
sexe mais cela ne l’a pas toujours été ! Je ne peux donc pas comprendre
cette moralité déplacée quand on prend en compte ce qui a été toléré dans des
temps anciens.
Revenir en haut Aller en bas
VeryFatWoman
Dames
Dames
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 52
Localisation : Liège en Belgique
Emploi/loisirs : Ecrivain
Humeur : passionnée
Etat : En recherche d'un compagnon réellement soumis gynarchique, vraiment à l'aise avec son futur statut de soumis croyant réellement à ce qu'il fait.
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Lois et logique ...   Lun 2 Jan 2012 - 19:05

Je lis ceci :

1>" Dans le cas de la boxe la relation n'est pas asymétrique : si des coups sont portés, les deux boxeurs peuvent frapper. Il y a donc une égalité formelle, différente de la relation Sadique>masochiste.

2> Les coups autorisés sont explicitement limités (pas en dessous de la ceinture : pas touche au sexe!!!). Ce qui n'est pas le cas dans le SM, où aucune possibilité de faire mal à autrui n'est a priori rejetée (si limites il y a, elles relèvent d'un contrat implicite ou explicite entre les deux personnes, et non de règles valant pour tou(te)s).

3> Les coups interviennent dans un cadre réglé, très strict, valable pour les deux parties (rounds minutés, etc.), en présence d'un arbitre, censément impartial et extérieur aux intérêts des participants. Dans une relation SM, il n'y a pas un arbitre extérieur aux acteurs de la relation les sanctionnant pour d'éventuels manquements à certaines règles."

On peut toujours trouver une bonne raison pour justifier les mauvaises choses ! Il est de mon avis que si on sanctionne les coups portés dans la pratique d'une sexualité où une personne ressent le besoin d'en recevoir. Comment alors trouver logique de ne pas sanctionner un sport ou tout autre activité qu'une personne pratique en sachant très bien qu'elle ne pourra éviter d'être frappée ou blessée.

On peut aller très loin dans ce raisonnement. Que ce soit en pour ou en contre. On peut dire ce qu'on veut, il y aura toujours des biens pensant pour croire que seul leur mode de vie est le bon et qu'ils doivent juger et sanctionner ceux qui ne font pas comme eux, ceux qui sont différents. Cela s'appelle "l'intolérance" !!!



Il n'y a pas plus violent que l'homme et parfois je me dis qu'il est utile de prévoir des sanctions à certaines choses ... des choses vraiment graves.

Certaines lois parlent de "circonstances atténuantes" ; dans tout ce que j'ai pu lire jusqu'à maintenant, je n'ai jamais entendu dire qu'on trouvait des circonstances atténuantes à ceux qui ont une sexualité particulière.

C'est la même intolérance qu'on peut retrouver partout, celle du : "Tu n'es pas comme moi donc tu me fais peur !"

Personnellement je serais plus pour la pratique du "cas par cas" ... Si une personne soumise vient me demander de le gifler, d'utiliser le martinet ou la cravache ; je vais accepter et s'il me plait d'inter agir avec cette personne, peut-être satisfaire à sa demande.

Une soumise m'a un jour fait la demande de lui "démolir" les seins. Voir même de lui couper ! J'ai refusé bien sûr. Car il m'a semblé que cette personne avait plus besoin d'un suivi médical que de voir quelqu'un accéder à ses envies.

J'ai vu des vidéos extrêmes sur le net. Des actes non tolérable parce que mettant en danger la vie de celui ou celle qui les subissaient. J'ai alors forgé ma propre opinion. Ne s'agit-il tout simplement pas d'être raisonnable et de savoir se mettre des limites. Tout aussi bien en tant que personne Dominante qu'en tant que personne soumise ?

Les lois doivent-elles vraiment se mêler de tout ?

Voici un bon sujet de réflexion !

Car une personne qui porte plainte ne le fait pas toujours pour de bonnes raisons ... souvent celles qui auraient ces bonnes raisons n'ont ni l'envie ni la force de le faire !

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sévices consentis interdis   Ven 13 Fév 2009 - 17:53

Nouvellement inscrit au Sérail Gynarchique, je me permets une petite intervention...

SubtileDomina a écrit:
[...]
Et puis il y a la boxe. Vous pouvez recevoir et donner des coups pour le "plaisir" dans le cadre de ce sport sans tomber sous le coup de la loi. Alors qu'on sait les dégâts funestes de ses coups de poing sur le cerveau des boxeurs !




Deux poids, deux mesures ?



Pourquoi ces différences ? Sinon que les lois sont faites en fonction de la morale à une époque donnée. Dans les faits, les hommes condamnés ont été punis pour avoir infligé des douleurs et des blessures à autrui, mais en réalité c'est leur choix de sexualité qui a été jugé. Pour la majorité de nos contemporains se donner des coups sur un ring ou sur un terrain de rugby n'a rien de scandaleux par contre éprouver du plaisir sexuel dans des pratiques douloureuses n'est pas permis. Le poids de la morale a joué en leur défaveur.


Subtile Domina I love you

Bon cas d'école pour repenser la pertinence de nos juridictions, la boxe. J'avoue n'y avoir jamais songé avant.
Alors, je dirais (cela ne veut pas dire que je reprends à mon compte ces arguments, mais seulement que j'essaie d'imaginer comment un législateur qui condamne les pratiques de style "SM" pourrait en même temps justifier la légalité de la boxe) qu'on peut donner les éléments suivants :

1> Dans le cas de la boxe la relation n'est pas asymétrique : si des coups sont portés, les deux boxeurs peuvent frapper. Il y a donc une égalité formelle, différente de la relation Sadique>masochiste.

2> Les coups autorisés sont explicitement limités (pas en dessous de la ceinture : pas touche au sexe!!!). Ce qui n'est pas le cas dans le SM, où aucune possibilité de faire mal à autrui n'est a priori rejetée (si limites il y a, elles relèvent d'un contrat implicite ou explicite entre les deux personnes, et non de règles valant pour tou(te)s).

3> Les coups interviennent dans un cadre réglé, très strict, valable pour les deux parties (rounds minutés, etc.), en présence d'un arbitre, censément impartial et extérieur aux intérêts des participants. Dans une relation SM, il n'y a pas un arbitre extérieur aux acteurs de la relation les sanctionnant pour d'éventuels manquements à certaines règles.

Cela étant, mon avis personnel sur la question, c'est plutôt que la boxe est un sport/spectacle qui rapporte de l'argent aux organisateurs des compétitions et que l'Etat prélève des taxes sur cet argent. Vénalité quand tu nous tiens...

En espérant que cette intervention n'est pas déplacée...
Postmoderne, on tour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sévices consentis interdis   Mar 4 Nov 2008 - 12:30

Oui, tous ces excellents posts analysent parfaitement le problème.

Les sévices infligés entre adultes contestants, tombent ils sous le coup de la loi en France ?

Il faut déjà distinguer les sévices réversibles, tels les marques sur les fesses, des sévices réversibles mais avec possibilité d'altération du chorion, tels les piercings, et des sévices irréversibles, tels les circoncisions, où pire, les excisions., etc, etc...

Il faut faire également la distinction entre les coutumes culturelles ou mystiques, les modes, sans oublier la recherche du plaisir.

En fait sur le plan légal, il y a les lois,et les faits culturels, avec fort heureusement, le garde fou que représente la jurisprudence.

Quoiqu'il en soit, il est toujours imprudent de se livrer à des actes mutilants ou simplement très douloureux, y compris sur des adultes non seulement consentants mais demandeurs, car en cas de plainte a posteriori, l'adulte en question pourra toujours arguer devant les tribunaux qu'il était au moment des faits sous influence.

Alors, une extrême prudence doit toujours rester de circonstance.

Sur un autre sujet évoqué ici, il faut savoir que la virginité requise chez une future épouse était en fait pour le géniteur la garantie que le premier né de ses enfants était bien de lui ! Une assurance en somme ! Sourire.

Amitiés à tous.


TB13.
Revenir en haut Aller en bas
odo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 71
Localisation : Paris
Humeur : soumise
Etat : cherche Maitresse/
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Sévices consentis interdis   Mer 29 Oct 2008 - 21:22

Madame Amyitis,

Je ne peux qu'approuver à 100% ce très bon résumé de l'ignominie de l'excision, barbarie apparue dans les civilisations primitives. et que nous nous devons de réprimer sévèrement afin de l'éradiquer complètement.

Très respectueusement,

odo
Revenir en haut Aller en bas
Amyitis
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 310
Age : 61
Localisation : Dunkerque
Emploi/loisirs : ecrire lire.... cuisiner
Humeur : Predatrice...
Etat : Dame Amyitis.... je possède deux très bon soumis.; pivoine et étincelle... je suis en recherche d un adorateur podolatre !
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Sévices consentis interdis   Mer 29 Oct 2008 - 11:29

Je remercie odo pour cette précision, ce qui me permet ici de parler d’une infamie que l on compare souvent à la circoncision des garçons, je parle de l’excision ! Un moyen pour les « hommes » de se rassurer, de réduire ou de stopper la libido féminine qu’ils craignent d’êtres incapables de combler sans cette mutilation infâme ! Le pouvoir sexuel féminin, bien supérieur (entre autre) aux possibilités masculines a engendré ce que l’on peux nommer la « male peur », peur du sexe féminin, peur de ce sexe humide qui saigne, qui donne la Vie, ce sexe qui capture, broie et vide le sexe male, sans toujours être rassasie. Ni définitivement comblés ! Les religions patriarcales ont largement contribués a la négation de la Femme dans l esprit masculin, réduire le corps en le mutilant, ou en l éduquant dans l idée que son rôle n’est d’être qu’un ventre, la femme et sa séxualité ,ses besoins sont niés…balayés, considérés comme péchés non seulement hors mariage, mais hors conception !



L'excision et, plus largement, les mutilations génitales féminines (clitoridectomie, infibulation...) constituent une sorte de “rituel” répandu depuis des millénaires dans certains pays d'Afrique, du Moyen Orient et d'Asie et concernent aujourd'hui environ 130 millions de femmes et d'enfants dans le monde. On pense souvent que cette pratique trouve sa justification dans la tradition religieuse, islamique notamment, en s'appuyant sur des propos injustement prêtés au Prophète. En réalité, elle a cours également chez des populations chrétiennes, animistes ou encore chez les Falachas.

C'est une pratique “culturelle” essentiellement africaine et bien antérieure à l'Islam. Elle relève simplement d'un code social, d'un ensemble de coutumes ayant pour objet, dans tous les cas, de conforter la domination masculine en protégeant l'honneur de l'homme ou en favorisant son plaisir... L'ablation du clitoris rend en effet l'acte sexuel douloureux pour la femme et réduit le plaisir en grande partie, voire en totalité.

C'est ainsi pour l'homme un moyen de s'assurer que ses filles s'intéressent le moins possible aux garçons et que sa ou ses femmes ne vivent pas d'aventures hors mariage. En, tempérant ainsi les ardeurs de leur ou leurs épouses. Je crois également que le fait pour un male de contribuer de manière parfois ‘ incertaine’ a la conception a servi de prétexte a l enfermement de la femme dans sa maison ou dans un sérail ! (Sourire)




(A suivre)



Maîtresse Amyitis / SubtileDomina. I love you
Revenir en haut Aller en bas
odo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 71
Localisation : Paris
Humeur : soumise
Etat : cherche Maitresse/
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Mutilation   Mar 28 Oct 2008 - 14:28

Madame Amyitis,

Permettez-moi de nuancer votre propos concernant la circoncision. Vous écrivez qu'il s'agit d'une "mutilation volontaire légale". D'accord si vous entendez par là qu'elle est légale si elle est volontaire, donc pratiquée sur un adulte, à sa demande ou avec son consentement.

Sinon la circoncision est une mutilation tout à fait illégale, assimilable aux coups et blessures sur personne sans défense. Il se trouve que dans notre société, elle est cependant tolérée.

Mais imaginez le cas d'un homme circoncis lorsqu'il était bébé, sans motif médical : il pourrait, s'il le désirait, porter plainte contre ses parents et/ou les personnes qui ont exécuté cette mutilation.

Très respectueusement,

Odo
Revenir en haut Aller en bas
Amyitis
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 310
Age : 61
Localisation : Dunkerque
Emploi/loisirs : ecrire lire.... cuisiner
Humeur : Predatrice...
Etat : Dame Amyitis.... je possède deux très bon soumis.; pivoine et étincelle... je suis en recherche d un adorateur podolatre !
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Sévices consentis interdis   Lun 27 Oct 2008 - 11:06

Si dans cette affaire ces hommes ont été condamnés à des peines d'emprisonnements de 2 à 4 ans, dans d'autres domaines la société permet des "sévices". Certains plus anodins bien sûr ! Vous pouvez demander des peercings, des tatouages, le tatoueur ne sera pas tourmenté par la justice. Pourtant, il y a là aussi, douleurs et "blessures" physiques définitives librement consenties. Par ailleurs, il n'existe qu'une partie du corps qu'un chirurgien peut vous amputer uniquement à votre demande sans raison médicale : le prépuce. La circoncision est une mutilation volontaire légale. Pas toujours volontaire d'ailleurs puisqu'elle est pratiquée chez des enfants qui ne peuvent donner leur consentement !

Et puis il y a la boxe. Vous pouvez recevoir et donner des coups pour le "plaisir" dans le cadre de ce sport sans tomber sous le coup de la loi. Alors qu'on sait les dégâts funestes de ses coups de poing sur le cerveau des boxeurs !




Deux poids, deux mesures ?



Pourquoi ces différences ? Sinon que les lois sont faites en fonction de la morale à une époque donnée. Dans les faits, les hommes condamnés ont été punis pour avoir infligé des douleurs et des blessures à autrui, mais en réalité c'est leur choix de sexualité qui a été jugé. Pour la majorité de nos contemporains se donner des coups sur un ring ou sur un terrain de rugby n'a rien de scandaleux par contre éprouver du plaisir sexuel dans des pratiques douloureuses n'est pas permis. Le poids de la morale a joué en leur défaveur.


Subtile Domina I love you
Revenir en haut Aller en bas
calineur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 61
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : PDG de société/maquettiste
Etat :

Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Maitresse   Dim 26 Oct 2008 - 10:38

Tout cela est exact sur les sévices corporelles Maitresse il y avait meme il y à quelques années les perçings,et tatouages étais bannis par la loi et punissable.
Le monde BDSM resteras un monde fermé meme si l'on en parle de plus en plus,si nous pouvons plus pratiquer que ferons nous.
Revenir en haut Aller en bas
Amyitis
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 310
Age : 61
Localisation : Dunkerque
Emploi/loisirs : ecrire lire.... cuisiner
Humeur : Predatrice...
Etat : Dame Amyitis.... je possède deux très bon soumis.; pivoine et étincelle... je suis en recherche d un adorateur podolatre !
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Sévices consentis interdis   Dim 26 Oct 2008 - 10:01

Les tribunaux britanniques et la cour europeenne des droits de l'Homme ont tranché cette question en 1990.Sur des cassetes video d'un club de rencontre SM decouvert par hasard par la police, se deroulait des scenes de sévices sur des organes génitaux avec de la cire chaude, papier de verre, aiguilles, corrections par fessées ,martinets ...
Tous les participants etaient adultes et consentants.
Plusieurs participants (actifs) furent inculpés et declarés coupables de la violation de la loi des atteintes aux personnes. Cette loi anglaise de 1861 "déclare qui blesse ou inflige une douleur serieuse a une autre personne illegalement et avec intention de nuire, avec ou sans armes est passible d'emprisonnement...

Subtile Domina. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sévices consentis interdis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sévices consentis interdis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extrait du décret relatif aux vices rédhibitoires
» Terrifiant: le long calvaire de MARINA, à l'insu(?) des "services compétents"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Serail Gynarchique :: Etre D/s Gynarchique ou de tendance SM .. Les droits !-
Sauter vers: